Accueil | Activités | Recherche | Mécanismes de gestion et de financement des interventions post-crise

La revue du Groupe URD

Outils et méthodes

Quality & Accountability COMPAS COMPAS Qualité & Redevabilité
CHS Norme humanitaire fondamentale (CHS)
Pictogrammme Sigmah Logiciel Sigmah
Pictogrammme Reaching Resilience

Reaching Resilience
Pictogrammme brochure Formation Environnement
Pictogrammme brochure Manuel participation
Pictogrammme globe terrestre "Mission Qualité"
Pictogrammme PRECIS Humatem Méthode PRECIS

Mécanismes de gestion et de financement des interventions post-crise
juin 2010

Le Groupe URD a réalisé une étude sur les mécanismes de gestion et de financement des situations de post-crise, notamment afin de dresser un état des lieux des stratégies, procédures, outils financiers, systèmes d’analyse et montages institutionnels utilisés par différents type d’acteurs.

Ce travail présenté repose sur les analyses multiples conduites par le Groupe URD sur les questions de la gestion des situations « post-crises » et du lien entre l’urgence, la réhabilitation et le développement depuis de nombreuses années. Il s’agit notamment des analyses issues de l’évaluation conduite par le Groupe URD des actions « post-crises » de l’Agence française de développement, du travail présenté avec IECAH auprès de la Coopération espagnole lors de la présidence de l’UE, de l’évaluation de la DG ECHO en 2006 et des échanges avec le DFID britannique en 2008 et 2009.

Le document présenté ici vise deux objectifs principaux :

  • Dresser un état des lieux des stratégies, procédures, outils financiers, systèmes d’analyse et montages institutionnels utilisés par diverses institutions et bailleurs, notamment la Commission européenne et certains pays membres pour faire face aux situations de sortie de crise ;
  • Contribuer aux travaux de réflexion existant en France sur cette question sur la base de ces recherches, pour l’élaboration de propositions et recommandations à caractère opérationnel sur l’articulation entre les institutions françaises, européennes et d’autres pays sur la question des mécanismes post-crise.

Le rapport s’est concentré sur les mécanismes de gestion et de financement des situations de post-crise et non sur les mécanismes de résolution de conflit.