Accueil | Activités | Évaluation | Processus d’évaluations des partenaires locaux de la DDC au Tchad

La revue du Groupe URD

Outils et méthodes

Quality & Accountability COMPAS COMPAS Qualité & Redevabilité
CHS Norme humanitaire fondamentale (CHS)
Pictogrammme Sigmah Logiciel Sigmah
Pictogrammme Reaching Resilience

Reaching Resilience
Pictogrammme brochure Formation Environnement
Pictogrammme brochure Manuel participation
Pictogrammme globe terrestre "Mission Qualité"
Pictogrammme PRECIS Humatem Méthode PRECIS

Processus d’évaluations des partenaires locaux de la DDC au Tchad
de juin 2011 à mars 2013

Le Groupe URD a effectué pour la Direction du Développement et de la Coopération Suisse (DDC) 9 missions d’évaluations au Tchad entre juin 2011 et mars 2013. Ce travail a permis de suivre le processus d’autonomisation des ONG tchadiennes partenaires alors en charge des programmes de développement régionaux mis en place par la DDC pendant plus de 10 ans.

 Évaluer la mise en œuvre des projets et le degré d’autonomisation des partenaires tchadiens

Ces évaluations ont visé 9 ONG nationales de droit tchadien auxquelles ont été transférés les programmes de développement régionaux mis en place par la DDC pendant plus de 10 ans.
Suite à ces programmes régionaux, les équipes qui géraient ces programmes se sont constituées en ONG tchadiennes, et ont été appuyées par la DDC dans leur processus d’autonomisation pour une période de 2 ans. Les évaluations s’inscrivent dans le cadre de cette période transitoire.

Chaque évaluation a consisté à apprécier le degré de la mise en œuvre du programme et d’autonomisation de l’ONG, à la fois sur le plan stratégique et organisationnel. À travers un diagnostic organisationnel et des recommandations pratiques, il s’agissait de renforcer la viabilité, la durabilité et la pertinence de chaque programme, ainsi que la capacité d’autonomie de chaque structure. L’évaluation de la gestion, de la mise en œuvre et du suivi des programmes a notamment permis d’évaluer leur degré de réalisation des objectifs et d’optimisation des ressources, ainsi que leur appréciation par les bénéficiaires et partenaires locaux.

Sept de ces ONG se sont impliquées dans les secteurs d’activités suivants : l’économie rurale, l’éducation de base et la santé communautaire, tout en intégrant les approches transversales de genre et de gouvernance. Les deux autres se sont spécialisées dans des programmes de protection de l’environnement : la lutte contre l’ensablement des oasis et l’amélioration du potentiel productif des palmeraies ; et la protection des ressources naturelles autour des camps de réfugiés dans le Wadi Fira. Tous ces programmes visaient à contribuer à la réduction de la pauvreté par le soutien des initiatives communautaires valorisant les potentialités de chaque région.

Chaque mission a été conduite en binôme entre un(e) consultant(e) tchadien(ne) et un(e) consultant(e) du Groupe URD. La méthodologie utilisée tout au long de ces évaluations s’est appuyée sur les principes clés suivants : une approche participative ; la triangulation des informations ; une évaluation informative ; la transparence dans l’analyse ; et une approche basée sur les 12 critères du Compas Qualité.

 Les missions d’évaluation réalisées.

Les évaluations réalisées sur le terrain se sont concentrées sur les partenaires suivants :

 

  • Évaluation des actions de l’ONG BAPE, dans la région de Wadi Fira (programme de protection de l’environnement agro pastoral autour des camps de réfugiés).
  • Évaluation des actions de l’ONG BAIPE dans la région nord de l’Ennedi (programme de lutte contre l’ensablement des oasis et d’amélioration des palmeraies).
  • Évaluation des actions de l’ONG APDI, dans la région du Moyen Chari (programme lié au système d’exploitation et de production, à la préservation de l’environnement, à l’éducation, les questions de genre et la santé).
  • Évaluation des actions de l’ONG AIDER, dans la région du Bahr El Gazal Chari (programme lié au système d’exploitation et de production, à la préservation de l’environnement, à l’éducation, les questions de genre et la santé).
  • Évaluation des actions de l’ONG MODEL, dans le Bassin du Logone (programme lié aux systèmes de production, à l’éducation, au genre et à la santé).
  • Évaluation des actions de l’ONG APIDEL dans la région de l’Ennedi (programme intervenant dans les secteurs de l’économie rurale, de l’éducation communautaire, et de la santé primaire ; en intégrant les questions transverses de genre et de bonne gouvernance).
  • Évaluation des actions de l’ONG PDR, dans la région de Wadi Fira (programme intervenant dans les secteurs de l’économie rurale, de l’éducation communautaire, et de la santé primaire ; en intégrant les questions transverses de genre et de bonne gouvernance).
  • Évaluation des actions de l’ONG ADRB (Association pour le Développement Rural du Batha), dans la région du Batha (programme de développement régional, intervenant dans les secteurs de l’économie rurale, l’éducation et la santé).
  • Évaluation des actions de l’ONG APRODID (Association pour la Promotion du Développement Intégré et Durable) dans la région de Mandoul (programme lié aux systèmes de production, à l’éducation et la santé).