Accueil | Activités | Méthode | Le COMPAS Qualité & Redevabilité

La revue du Groupe URD

Outils et méthodes

Quality & Accountability COMPAS COMPAS Qualité & Redevabilité
CHS Norme humanitaire fondamentale (CHS)
Pictogrammme Sigmah Logiciel Sigmah
Pictogrammme Reaching Resilience

Reaching Resilience
Pictogrammme brochure Formation Environnement
Pictogrammme brochure Manuel participation
Pictogrammme globe terrestre "Mission Qualité"
Pictogrammme PRECIS Humatem Méthode PRECIS

Le COMPAS Qualité & Redevabilité

Mots-clés: Qualité de l’aide /

Le COMPAS est un guide méthodologique qui propose des recommandations et des outils pour mettre en oeuvre les engagements de qualité et de redevabilité de la Norme humanitaire fondamentale au niveau terrain. Il a été développé afin de compléter les guides et outils existants aux niveaux terrain, organisationnel et international/politique.

 Qu’est-ce que le compas et comment s’articule-t-il avec la norme humanitaire fondamentale (CHS) ?

Le COMPAS est une méthode de gestion de la qualité et de la redevabilité pour les projets d’aide humanitaire et de coopération au développement. Il a été conçu par le Groupe URD pour aider à mettre en œuvre les engagements de qualité et de redevabilité de la Norme humanitaire fondamentale (CHS) dans tous les secteurs, contextes et zones d’intervention.

 Comment le compas est-il organisé ?

Le COMPAS est organisé autour de quatre actions clés et complémentaires d’une intervention d’aide humanitaire et de coopération au développement. Chaque personne peut choisir la « porte d’entrée » qui correspond le mieux à son rôle et à ses responsabilités.

  • METTRE EN ŒUVRE – COMMENT UTILISER LA NORME HUMANITAIRE FONDAMENTALE POUR METTRE EN ŒUVRE UN PROJET ? – Cette section décrit comment les mécanismes de pilotage d’un projet peuvent contribuer à répondre de manière responsable aux besoins des communautés et des personnes affectées par une crise.
    → Elle s’adresse en priorité aux « opérateurs » – Les personnes et les organisations en charge de la mise en oeuvre et de l’accompagnement d’un projet (notamment les équipes projet et les partenaires opérationnels).
  • FINANCER – COMMENT UTILISER LA NORME HUMANITAIRE FONDAMENTALE POUR FINANCER UN PROJET ? - Cette section décrit comment le processus de financement peut contribuer à promouvoir et faciliter la mise en œuvre de projets de qualité et redevables.
    → Elle d’adresse en priorité aux « financeurs » – Les personnes et les organisations en charge du financement d’un projet ou d’une structure (notamment les bailleurs de fonds institutionnels et les opérateurs qui intègrent une composante de financement dans leurs modalités d’intervention).
  • ÉVALUER - COMMENT UTILISER LA NORME HUMANITAIRE FONDAMENTALE POUR ÉVALUER UN PROJET ? - Cette section décrit comment une évaluation peut utiliser les critères de qualité de la Norme humanitaire fondamentale pour compléter les critères d’évaluation de l’OCDE-CAD, prioriser les domaines d’analyse et identifier des questions d’évaluation pertinentes.
    → Elle s’adresse en priorité aux « évaluateurs » – Les personnes et les organisations en charge de l’évaluation d’un projet (notamment les commanditaires d’une évaluation et les personnes qui mettent en œuvre une évaluation).
  • AMÉLIORER – COMMENT UTILISER LA NORME HUMANITAIRE FONDAMENTALE POUR METTRE EN ŒUVRE UN SYSTÈME DE SUIVI, ÉVALUATION, REDEVABILITÉ ET APPRENTISSAGE (SERA) PROJET ? - Cette section décrit comment traduire des exigences institutionnelles de qualité et de redevabilité en un système de Suivi, Évaluation, Redevabilité et Apprentissage (SERA) projet adapté aux besoins, demandes et ressources spécifiques d’une organisation, d’un consortium ou d’un programme.
    → Elle s’adresse en priorité aux « chargés de Suivi, Évaluation, Redevabilité et Apprentissage (SERA) » – Les personnes et les organisations en charge du cadre de pilotage des projets (notamment référent SERA et coordinateur opérationnel).

Chacune de ces « portes d’entrée » est expliquée dans une section spécifique du COMPAS.

Une section commune – « Engagements communs » – est également proposée pour souligner le besoin de cohérence, de complémentarité et de coordination entre ces différentes actions.