Accueil | Espace humanitaire et droit

La revue du Groupe URD

Outils et méthodes

CHS Norme humanitaire fondamentale (CHS)
Pictogrammme Sigmah Logiciel Sigmah
Pictogrammme Reaching Resilience

Reaching Resilience
Pictogrammme brochure Formation Environnement
Pictogrammme brochure Manuel participation
Pictogrammme COMPAS Méthode COMPAS
Pictogrammme globe terrestre "Mission Qualité"
Pictogrammme PRECIS Humatem Méthode PRECIS

Espace humanitaire et droit

Contexte géopolitique, violation du Droit International Humanitaire, interdépendance des acteurs, réformes institutionnelles, rôle croissant des militaires dans l’action humanitaire, etc. … autant de facteurs qui ont des incidences directes sur l’espace de travail des acteurs humanitaires, qui se voit sans cesse plus amoindri et dangereux. Dès lors, comment garantir la nécessaire flexibilité, indépendance et impartialité de l’action humanitaire, mais aussi la sécurité et la protection des populations civiles victimes des crises ?

L’espace humanitaire : une notion complexe

L’espace humanitaire peut se concevoir comme un espace symbolique de liberté d’intervention, caractérisé par certaines modalités de travail et par le respect d’un certain nombre de principes, et dès lors mis en danger par les entraves et contraintes imposées aux acteurs humanitaires.

Cet espace est d’abord relatif au degré de respect et de protection des victimes des crises. La clé pour le préserver est donc le droit. Il est le seul outil permettant dans une certaine mesure de « limiter les dégâts » lors d’un conflit (faire en sorte qu’il y ait le moins de morts et d’exactions possible, garantir les droits des blessés et des prisonniers, etc.) et d’assurer une forme de structuration, via un cadre juridique permettant de qualifier les parties prenantes, les crimes, les droits et responsabilités de chacun etc. Or ce droit est souvent bafoué et ses piliers menacés.

Depuis le 11 septembre 2001, la nouvelle vision manichéenne des relations internationales questionne les principes humanitaires.

Certains acteurs politiques ont tendance à considérer l’aide humanitaire comme un instrument de politique étrangère et de gestion de crise. Alors que la distinction entre mandats militaires et humanitaires a tendance à s’estomper, l’humanitaire est associé à des considérations géostratégiques et économiques des grandes puissances et des pays donateurs. Le rejet de la présence humanitaire et l’insécurité sont croissants … difficultés qui réduisent la marge de manœuvre des acteurs et stigmatisent un enjeu plus large, lié au sens de l’action humanitaire et à l’acceptabilité de l’aide.

Dans cet espace humanitaire, des acteurs aux intérêts et fonctionnements parfois divergents se mêlent et se côtoient.

Des réformes institutionnelles se sont multipliées (système des Nations unies, Commission européenne, etc.). On observe une tendance vers un système intégré, dans lequel se mêlent acteurs humanitaires, politiques, militaires, etc. mettant en danger les fondements même de l’humanitaire. Bien comprendre les différents mandats, les rôles, responsabilités et limites de chacun est donc essentiel.

Les travaux du Groupe URD

Depuis sa création, le Groupe URD veille particulièrement à ces questions. A travers certains projets et différents types d’activités, il étudie les thématiques suivantes :

  • Maintien et respect du DIH comme garant de cet espace humanitaire et de la protection des populations civiles ;
  • Les évolutions géopolitiques et leurs impacts sur l’action humanitaire ;
  • Les relations civilo-militaires sur le terrain ;
  • Un espace humanitaire de plus en plus dangereux et inaccessible ;
  • Une coordination des acteurs renforcée : risques et opportunités ?

Pour plus de renseignements, contacter François Grünewald

 

Les projets du Groupe URD liés à cette thématique depuis 2010 :

Articles archivés :

Les articles de la revue "Humanitaires en Mouvement" liés à cette thématique :

En savoir plus

Solidarité internationale envers les déplacés internes : avancées, enjeux et perspectives, Johanna Baché, Les Grands Dossiers de Diplomatie n° 22, Août - Septembre 2014
Assistance et protection des déplacés - Enjeux et effets pervers de l’aide humanitaire, François Grünewald, Les Grands Dossiers de Diplomatie n° 22, Août - Septembre 2014
"L’aide humanitaire en Somalie : gérer l’insécurité", François Grünewald, Revue Humanitaire, Juillet 2009, n°22, pp. 58 - 67
L’aide humanitaire en Somalie, Défis opérationnels pour la gestion de l’insécurité et la mise en œuvre des programmes d’assistance humanitaire, 2009
« L’espace humanitaire en danger ? », François Grünewald, Véronique de Geoffroy et Peggy Pascal, Les Nouvelles d’Afghanistan, février 2008, n°120, pp.12 à 15.
« L’action humanitaire face aux défis du monde post -"Nine Eleven" », François Grünewald, Diplomatie, juillet-août 2006, n° 21, pp. 61-71.
« ACM, CIMIC et ONG, quelles relations ? », François Grünewald, Véronique de Geoffroy, Médecine Tropicale, 2002, volume 62, n° 4.
« La galaxie humanitaire en plein débat », François Grünewald, ENA, 2000, mensuel n° 299.
« Militaires et humanitaires : même combat ? », Véronique de Geoffroy, VOICE, juillet 2000, focus Balkans n°4.
« Militaro-humanitaire ou civilo-militaire ? », Véronique de Geoffroy, Mouvements, novembre - décembre 2000.