Accueil | Activités | Évaluation | Evaluation du programme de l’Association pour le Développement Rural du Batha au Tchad

La revue du Groupe URD

Outils et méthodes

Quality & Accountability COMPAS COMPAS Qualité & Redevabilité
CHS Norme humanitaire fondamentale (CHS)
Pictogrammme Sigmah Logiciel Sigmah
Pictogrammme Reaching Resilience

Reaching Resilience
Pictogrammme brochure Formation Environnement
Pictogrammme brochure Manuel participation
Pictogrammme globe terrestre "Mission Qualité"
Pictogrammme PRECIS Humatem Méthode PRECIS

Evaluation du programme de l’Association pour le Développement Rural du Batha au Tchad
juin 2011

Le Groupe URD est chargé de conduire au Tchad l’évaluation du programme de l’Association pour le Développement Rural du Batha - ADRB, financé par la Coopération Suisse – la DDC, Direction du Développement et de la Coopération. Cette mission s’intègre dans le cadre d’un processus de transfert de compétences de la DDC vers l’ADRB (association tchadienne créée à cette occasion), pour la mise en place d’un programme de développement régional, intervenant dans les secteurs de l’économie rurale, l’éducation et la santé.

La mission d’évaluation a été effectuée par un binôme entre un/e évaluateur/trice du Groupe URD et un expert en audit financier tchadien, du 19 au 30 juin 2011, à N’Djamena et dans la région du Batha. Les objectifs de cette évaluation sont de conduire :

  • Un diagnostic organisationnel pour renforcer le potentiel d’autonomie de l’ADRB. Cela consistera à analyser les capacités stratégiques, financières, humaines et fonctionnelles de l’association locale, afin de s’assurer de sa capacité à définir et à mettre en œuvre de façon fiable, autonome et professionnelle, des programmes de développement adaptés.
  • Un diagnostic de mise en œuvre du programme actuel de l’ADRB. Cette évaluation de la gestion, de la mise en œuvre et du suivi du programme permettra d’évaluer son degré de réalisation des objectifs, d’optimisation des ressources, et d’appréciation par les bénéficiaires et partenaires locaux. Ceci dans le but de renforcer la viabilité, la durabilité, et la pertinence du programme de l’ADRB.